Les créations d’emplois en forte hausse dans le numérique à Rennes

Les créations d’emplois en forte hausse dans le numérique à Rennes

 

Plus de 950 emplois ont été créés en 2016 par les entreprises de l’écosystème numérique en Ille-et-Vilaine. Un dynamisme qui devrait s’amplifier cette année à la faveur des importantes levées de fonds réalisées ces derniers mois.

 

C’est un indicateur bien orienté : le nombre de créations d’emplois par les entreprises rennaises du numérique a très fortement augmenté en 2016, selon l’étude publiée le 4 avril 2017 par l’Audiar, Rennes Atalante et la French Tech Rennes Saint-Malo. Selon ce décompte, plus de 950 emplois ont été créés l’année dernière. D’après les chiffres de l’Audiar, le solde net de création d’emplois dans l’écosystème numérique d’Ille-et-Vilaine atteignait 460 emplois en 2014, et 440 en 2015, selon la même méthodologie. Le résultat observé en 2016 est donc supérieur au cumul des deux années précédentes. Au total, les 1060 entreprises de l’écosystème numérique départemental emploient 27300 salariés. De quoi valider l’ ambition fixée par les élus locaux qui visaient un objectif de « 1000 créations d’emplois par an pendant dix ans », lors du lancement de la French Tech à Rennes en 2014.

 

2016, année charnière

Dans le détail, ce presque millier d’emplois se retrouve pour plus de la moitié dans les entreprises de services numériques (ESN), particulièrement actives en 2016, à l’instar de Proservia, Cap Gemini, SopraSteria et CGI. Les PME technologiques rennaises ne sont pas en reste, comme Mediaveille, Ba System, Klaxoon, Ariase… mais tous les secteurs et toutes les tailles d’entreprises sont concernées, de la start-up aux grands groupes. À noter que l’étude de l’Audiar ne tient pas compte des créations d’emplois réalisées dans le cadre de l’autoentrepreneuriat, ni des emplois publics (laboratoires de recherche, DGA-MI…) « 2016 est clairement une année charnière pour le numérique rennais, car nous assistons à une diffusion importante des technologies émergentes, comme l’internet des objets, le big data, le cloud computing », souligne Ronan Viel, chargé d’études à l’Audiar.

 

Levées de fonds prometteuses

Les nombreuses levées de fonds réalisées ces derniers mois devraient confirmer la tendance observée. En 2016, 19 entreprises ont ainsi levé plus de 35 millions d’euros (trois fois plus qu’en 2015) pour financer leur croissance et renforcer leurs équipes. Quant aux 27 entreprises du numérique nouvellement créées l’année dernière, elles vont poursuivre leur montée en puissance, emplois à la clé, selon la French Tech et Rennes Atalante. « En cinq ans, 122 entreprises nouvelles ont été créées dans le numérique en Ille-et-Vilaine, et elles affichent un taux de survie de 73% à cinq ans, ce qui est remarquable », souligne Corinne Bourdet, directrice de la technopole rennaise.

 

80 recrutements chez Klaxoon

Matthieu Beucher, fondateur de l’entreprise rennaise Klaxoon (120 salariés), confirme cette orientation positive : « Nous avons levé plus d’un million d’euros l’année dernière. Nous envisageons de réaliser 80 recrutements à Rennes en 2017, et déjà 18 ont eu lieu depuis janvier ». La start-up, spécialisée dans les solutions numériques d’animation d’équipes et de réunions, collectionne les distinctions internationales et vient d’ouvrir un bureau à New-York. Elle assure employer quatre personnes à temps plein pour s’occuper du recrutement ! Nous avons reçu plus de 800 candidats pour les 50 postes créés en 2016, et nous misons sur la polyvalence et la curiosité de nos collaborateurs », confie Matthieu Beucher, qui défend même l’idée d’une « fiche de non-poste » pour ses salariés, laissant ainsi entendre que tout ce qui n’est pas exclu a priori est possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *