À ChangeNOW, des idées pour changer le monde, dès maintenant

À ChangeNOW, des idées pour changer le monde, dès maintenant

La première édition de la grande exposition ChangeNOW s’est déroulée à Paris au Grand Palais du 30 au 1er février 2020. Une occasion unique de prendre la mesure des dernières innovations en matière d’environnement et de transition écologique et sociétale. Bonne nouvelle : les idées sont là, les financements aussi. Et l’opinion, notamment chez les moins de 35 ans, est en train d’évoluer très sensiblement sur ces questions en les plaçant en tête des préoccupations. Un vrai défi, mais aussi une chance, pour les médias qui souhaitent rendre compte de ces évolutions en s’orientant vers le journalisme de solutions.

C’est une véritable exposition universelle du XXIe siècle qui s’est tenue sous la vénérable verrière du Grand Palais, à Paris, trois jours durant, du 30 janvier au 1er février 2020. Au ChangeNOW Summit, les innovations présentées ne visaient qu’un seul objectif : contribuer à la transition sociale et environnementale, en valorisant 1000 solutions concrètes, avec 250 intervenants, de très nombreux exposants et une myriade d’innovations. Mieux valait avoir balisé sa visite pour optimiser les rendez-vous et les découvertes, dans cette ruche fourmillant de solutions, de convictions, de conférences et de présentations ! Aux côtés des stands des grandes entreprises de l’environnement ou du numérique, partenaires obligés de ce type de manifestation, on pouvait surtout croiser une kyrielle de jeunes entrepreneurs, essentiellement français, mais aussi venus d’autres pays européens présenter leurs « green start-up » et leurs solutions pour dépolluer les océans, réduire les émissions de CO2 ou consommer autrement, sur fond d’économie circulaire, de réemploi et de numérique solidaire.

« Les solutions pour la planète sont devenues rentables »

Cette grand-messe, avec ses intervenants internationaux forcément inspirants, ses codes de communication très rodés rappelant les salons professionnels en vogue outre-Atlantique, ses investisseurs en quête de l’innovation-miracle, n’aurait sans doute pas pu se tenir ainsi au cœur de la capitale il y a encore cinq ans. Car l’époque change, et rapidement. D’autant que désormais, comme le soulignait Bertrand Piccard, le fondateur de la Solar Impulse Fundation, au micro de France Info : « Les solutions pour la planète sont devenues rentables ».

(…)

Lire l’article complet via la page LinkedIn de BàM!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.